Mon utopie

Depuis des années, il arrive des moments où j’aimerais consulter une source quelconque que j’ai consultée dans le passé : article, texte, vidéo, capsule audio… Name it ! Internet nous permet maintenant d’y arriver plus facilement. Même que, étant enfant, je me rappelle de m’avoir dit que je n’avais pas à garder tel ou tel élément puisque ce serait sur le web éternellement… Je voyais le web de mes yeux d’enfants, et non avec un vision mercantile d’adulte. Pour moi, Internet était un amas d’informations évolutif où tout s’ajoutait et rien ne se perdait.

Eh bien non ! Comme tout le reste, l’économie mène le bal et pour des raisons diverses, que ce soit une raison d’espace disque, de bande passante, de changement de direction, de droits d’auteurs ou pour des raisons simplement contractuelles, les documents se retrouvent perdus.

La bibliothèque d’Alexandrie 2.0

La bibliothèque d’Alexandrie, fondée à Alexandrie, en Égypte, en 288 avant notre ère et définitivement détruite au plus tard entre 48 av. J.-C. et 642, était la plus célèbre bibliothèque de l’Antiquité et réunissait les ouvrages les plus importants de l’époque.

Source : Wikipédia
https://fr.wikipedia.org/wiki/Bibliothèque_d%27Alexandrie

Cette idée est née lorsque j’étais étudiant à l’école secondaire et que nous parlions de la bibliothèque d’Alexandrie dans les cours d’histoire ou de philosophie. Je m’imaginais une immense bibliothèque, digne de la bibliothèque d’Alexandrie, mais numérique et accessible de partout dans le monde.

Depuis ce temps, cette idée m’est toujours restée dans la tête. Suis-je conscient que ce ne serait pas vraiment possible…? Oui, voilà pourquoi ce texte s’intitule Mon utopie.